Création d’un marché pour le développement et l’utilisation des ressources du biogaz en Guinée.

Le projet Création d’un marché pour le développement et l’utilisation des ressources de biogaz en Guinée (projet Biogaz), financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) a été initié le 15 août 2013, et approuvé le 26 mai 2015. Ses activités sur le terrain ont commencé avec l’Atelier de lancement du 31 mars 2016, et à l’évaluation du potentiel de biogaz en Guinée (800 000 biodigesteurs). Ce projet s’inscrit dans le cadre de la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles, à travers principalement la réduction des émissions de Gaz à effet serre (GES) liées à la consommation d’énergie à usage domestique. Sa zone d’intervention est l’ensemble du territoire national. Il a pour objectif, la création d’un marché viable et efficace pour la production, la commercialisation et l’utilisation généralisées de technologies de biogaz en Guinée à travers trois composantes interconnectées : – Le développement d’un cadre politique, institutionnel, juridique et réglementaire adéquat ; – La mise en place d’une chaîne d’approvisionnement en technologies à base de biogaz durables et abordables ; – Le développement des capacités et une sensibilisation accrue des institutions de microfinance, et des consommateurs afin d’utiliser les technologies à base de biogaz, et de miser sur les retombées économiques et environnementales en découlant.

 

L’approche se décline en quatre (4) étapes principales : – Digitalisation des questionnaires permettant de récolter les données quantitatives et qualitatives de meilleures qualités. Ces questionnaires ont été configurés dans des Smartphone (ArcGIS Survey123 et KoBoCollect) suivi d’un test pilote dans une commune en touchant les bénéficiaires clés. Par la suite, les amendements et ajustements si possibles seront prises en compte avant la descente proprement dite sur le terrain. – Création et test d’un Webhook pour automatiser le stockage, l’analyse, la mise en graphique et la production des cartes Dashboards des données collectées. Un lien a été communiqué à l’Unité de Gestion de Projet (UGP) pour visualisation les résultats de collecte de données. – Collecte de données proprement dite sur les biodigesteurs dans les zones d’implantions de façon progressive sur l’ensemble du territoire guinéen. Cette étape a été appuyée par les maçons. – Des visites de certaines réalisations de biodigesteurs des femmes ont été réalisées pour mesurer l’engagement des femmes dans la lutte contre le changement climatique. L’équipe a pris soins de réaliser des interviews audios et vidéos ainsi que quelques photos contribuant à faciliter l’analyse et l’interprétation des faits par l’UGP et l’équipe du PNUD Guinée. – Mise en communs des résultats d’enquêtes de terrain ainsi que le rapport synthèse se sont fait à la fin de chaque passage dans une commune et ont été transmises de façon progressive aux projets.